Photo - CC by SA - Une vallée dans la lune

Introduction

Pour ce premier dossier, nous nous sommes intéressés aux alternatives à la culture conventionnelle du sol. Les questionnements suscités par le film Demain, ainsi que les conséquences de l’augmentation croissante de la population, nous ont amené à approfondir les questions d’alternatives agricoles. De ce fait, nous sommes donc allés rencontrer en région Centre Val de Loire des projets qui témoignent que  cultiver, au delà du simple objectif de nourrir les Hommes, touche bien d’autres sujets de société.

Ce dossier thématique aidera à comprendre comment il est possible de se réapproprier la culture du sol. Autrement dit, comment intégrer cette culture du sol dans une démarche de gestion collective et locale qui puisse produire de manière durable, respectueuse de l’environnement et des Hommes. Dans une série d’articles qui délivreront des données, des interviews, des astuces ou encore des critiques, il s’agira de mettre en lumière des initiatives régionales qui valorisent l’existence d’agricultures alternatives.

Se nourrir est quelque chose de commun à tous. Les initiatives présentées prouvent qu’en tant qu’acte vital, manger devient un objet de transition incontournable. Nous avons laissé la parole à ces porteurs d’initiatives afin de les découvrir, de comprendre leur point de vue, de les faire connaître et de favoriser le partage de connaissances par le biais de notre blog.

Ce dossier comprend 7 articles qui paraîtront au rythme de un par semaine (cf vignettes ci-dessous).

article1article2article2bisarticle3article3bisarticle4article5article6

Méthodologie et remerciements

Ce dossier est un travail de trois mois de découvertes, de rencontres et de réflexions.

Entre le choix du dossier et la publication, il y a eu beaucoup d’étapes qui ne sont pas décelables de prime abord. En effet, pour chacun des articles qui composent le dossier, nous avons souhaité apporter des éléments informatifs qui ont été sélectionnés au cours d’un travail de veille, puis de les illustrer par des initiatives rencontrées sur la Région Centre Val de Loire.

De nombreux acteurs et initiatives ont été mobilisés pour parvenir à constituer les articles. L’intérêt de confronter points de vue, visions, expériences et connaissances nous était indispensable pour apporter une expertise et des articles de qualité.

Nous tenons à remercier toutes les personnes qui ont participé à l’élaboration de ce dossier, de près comme de loin :

Anne-Sophie Reulier (CRESS Centre Val de Loire), Charlotte Blanchard (Le Mouvement associatif), Christophe Vaurs (Coop de France Centre), la DRAFF/SRFD Centre Val de Loire, Jean Pierre Genet (LPA Amboise), le Lycée agricole du Chesnoy, François Guitton (Miramap), Inpact 37, Anne Brunner, Maxime de Rostolan  (Fermes d’avenir), Yohann (émission Sortez, radio Campus Tours), Thierry Hanon (association Bio Solidaire), Jean-Luc Birsky (CNLRQ), le Réseau Cocagne, Yolain Gauthier, Marion Chrétien (Terre de liens Centre), Vincent Martin, Damien Roumet (Terre de liens national), Benoît Turquois (service urbanisme à La Riche), François Barrault (service développement durable Tours+), Raphaël Souchier, les membres organisateurs et participants des Rencontres Nationales Des Agricultures 2016 ainsi que du Festival des Alternatives Alimentaires, Patrick Coltel (émission Des ô et débats).

Mais aussi Sylvie Chasles et Soraya ainsi que Damien Mansion à l’initiative de deux projets multidimensionnels dont nous n’avons pas pu parler dans ce dossier mais que nous traiterons dans un autre.

Enfin, merci à notre équipe du Cré-sol pour les aides à la recherche documentaire, à l’appui, à la relecture.

A présent, voici quelques données qui vont vous permettre de mieux mesurer l’évolution de l’agriculture biologique en France et sur le territoire de la région Centre Val de Loire puis les formations proposées par la région.

État des lieux et chiffres

Pour la France

la-bio-en-france

surfaces-en-reconversion-bio-france

 Ces deux illustrations témoignent de l’envol de la bio en France. En effet, l’évolution est bien présente et positivement. Peut-on l’expliquer par un changement de conscience collective concernant l’agriculture ?

Entre les années 1970 et 2010, le nombre d’exploitations agricoles dans la France entière a été divisée par trois, passant d’environ 85 000 en 1970 à environ 25 000 en 2010. La grande majorité des paysans s’orientent vers les grandes cultures, puisqu’ils représentent près de 12 000 exploitations en 2013. Pour la France entière, les acteurs de la Bio sont en nette augmentation : 28 725 fermes en 2015, soit une augmentation de 8,5% en une année.

Pour en savoir plus :  La Bio en France, des producteurs aux consommateurs (données 2016)

Pour la région Centre Val de Loire

En région Centre Val de Loire, la surface cultivable représente 51% du territoire contre 33% pour le territoire national. Le nombre d’exploitations biologiques y était de 844 en 2014 avec plus de 42 000 ha en productions végétales et environ 408 000 ha pour les productions animales.

Pour en savoir plus : Mémento de la statistique agricole en région Centre Val de Loire (données 2015)

Formations

Concernant les formations diplômantes en agricultures alternatives, beaucoup d’établissements agricoles s’orientent vers des cursus en agriculture biologique : des modules spécialisés en agriculture bio, en systèmes à bas niveau d’intrants à Chartres, en circuits courts à Châteauroux, en diversification des cultures etc. Dans tous les établissements agricoles, des formations pour adultes proposent de la sensibilisation, de la conversion, de la gestion en agriculture biologique. Nous trouvons également dans notre région un espace test agricole à Blois, un stage découverte et pratique à Tours Fondettes en maraîchage biologique par exemple. Il existe désormais de nombreuses exploitations en production biologique ou en conversion, certaines étant même engagées dans le plan Ecophyto qui établit des normes pour réduire l’utilisation des produits phytosanitaires. Il n’existe pour le moment pas de formations diplômantes qui forment vers de la permaculture ou encore de l’agroécologie.

Pour en savoir plus : Agriculture biologique dans l’enseignement agricole en région Centre Val de Loire

© 2017 Cré-sol : Le blog !|Sauf indication contraire, contenus placés sous licence CC BY SA | Ce site trottine tranquillement à dos de WordPress
Theme created by @julienrenaux