Le 19 septembre dernier s’est réuni le collectif régional des ressourceries et structures du réemploi, qui a émergé sous l’impulsion du Cré-sol dans le cadre de son action de mise en réseau de ces acteurs. C’est à TAVERS (45), durant toute une journée, que ces « petites mains » de l’économie circulaire ont participé au deuxième volet du cycle de formation dédié aux responsables, salariés ou bénévoles des recycleries de la région.

Sous la houlette d’Estelle Ramonet(1) , juriste chevronnée et spécialiste des questions comme des problématiques liées au fonctionnement des ressourceries, le collectif régional s’est formé aux contraintes et aux obligations qui relèvent de leurs activités et de leurs responsabilités.

« Le théâtre de cette rencontre s’est déroulé au sein du site «  Les Ateliers Ligétériens » à Tavers, 6 route nationale. Cette ressourcerie, inspirée par le mouvement Colibri s’est bien enracinée dans le tissu local et occupe un espace de 3800 m². Cet établissement récupère et vends des objets de seconde main éventuellement réparés à prix solidaires. Le projet vise d’une part à diminuer les quantités de déchets collectés et d’une part favoriser la création d’emplois. » source : Terres de Loire N° 48

Le thème essentiel de cette journée était orienté sur «  le diagnostic de réemploi / réutilisation » des objets :

  • définir les types de de valorisation, (réutilisation, recyclage, valorisation énergétique),
  • définir les niveaux de valorisation,
  • identifier les critères et indicateurs déterminant la réutilisation/ le réemploi,
  • identifier les procédures pour diagnostiquer le potentiel de réutilisation / réemploi

En partant de cas et situations professionnels vécus et concernés, chaque structure a pu développer ses pratiques, ses problématiques, les solutions mises en place ( provisoires, permanentes, ou expérimentales) que ponctuent les interventions opportunes et opiniâtres d’Estelle Ramonet.

L’objectif de cette journée était bien entendu de rendre sensibles et avertis les protagonistes du réemploi aux enjeux et aux risques liées à la commercialisation des articles en ventes, et par là-même de les professionnaliser. Le tout dans la convivialité et la bonne humeur ; à bon entendeur… !

La prochaine session de formation se déroulera le 24 octobre 2017 aux « Bonnes Manières » à Blois. Il sera abordé le thème « Déterminer les prix de vente » : les composantes de prix et les techniques critères de fixation des prix. Tout un programme

On en reparle ?

(1) Estelle Ramonet est titulaire d’un Master II en ingénierie de formation, d’un Master I droit privé et sciences criminelles, et d’une licence 2 et 3 à l’Université de Lille . Elle a contribué en 2008 à une Etude nationale formation en accord cadre avec l’ADEME. Contribution au guide des bonnes pratiques Déchets chantier AMORCE en Mars 2011. Elle intervient en qualité de conseil pour le réseau national des ressourceries depuis une dizaine d’années dans de nombreux projets et accompagne les ressourceries/recycleries à l’échelon national.