Orléans, une métropole qui avance avec les conseils citoyens, exemple : Unis Cité

Pour vous parler des conseils citoyens, instance démocratique locale, nous allons vous emmener sur le chemin d’Unis Cité et particulièrement celui d’Orléans.

Unis Cité : un terrain d’expérimentation au profit des conseils citoyen

Unis Cité est une association du champ de l’éducation populaire. Elle effectue des missions d’intérêt général. L’association propose des missions de volontariat en service civique auprès des jeunes de 16 à 25 ans dans la plus grande diversité. En effet, le seul critère d’engagement est la motivation et les jeunes viennent de tous les horizons. Ainsi, à Orléans, il y a 34 volontaires sur 6 programmes : Inter généreux, Médiaterre, Anti gaspi, Civigaz, JADE et les Conseils citoyens.

Depuis fin juin 2016, Unis Cité à Orléans s’est lancée dans une expérimentation sur les conseils citoyens de l’agglomération orléanaise. L’association intervient comme tiers neutre entre les conseils citoyens et la ville d’Orléans. Ainsi, les jeunes en service civique interviennent dans la vie de l’agglomération en apportant leur aide dans le développement des conseils citoyens.

Nous avons rencontré la coordinatrice d’équipe et de projet qui encadre les jeunes tout en assurant le développement des conseils citoyens. La plus-value de son rôle réside dans l’accompagnement en ayant conscience des réalités des conseils citoyens.  Elle a une vision à 360° sur les activités.

Finalement, cette expérimentation tente d’apporter une parole aux jeunes dans les instances démocratiques locales, tout en développant et valorisant la participation des habitants dans ces instances.

Les conseils citoyens apportent des éléments de réponse à un réel besoin de terrain

Le projet des conseils citoyens, c’est de récolter les paroles de ceux qu’on n’entend jamais. Les conseils citoyens, au delà de leur existence ont besoin de se structurer, de se développer et d’être accompagné pour le faire. Depuis leur naissance et encore aujourd’hui, cet accompagnement doit se faire autant sur le fond que sur la forme. D’une part, techniquement, il faut construire l’image collective du conseil citoyen, son utilité. D’autre part, il faut penser avec eux les moyens pour se réunir et réfléchir ensemble.

Une efficacité qui varie en fonction des territoires

A quel moment peut-on dire qu’un conseil citoyen devient efficace ? En fonction des territoires et des individus, l’efficacité est vécue différemment. Ainsi, tout dépend de de la définition que l’on se donne. Un constat global : le conseil citoyen a un rôle multiple. Si l’on reprend les textes officiels qui encadrent leur fonctionnement, deux points peuvent être mesurés car ce sont les deux objectifs principaux des conseils citoyens :

  • les liens avec le quartier et le portage de la parole des habitants
  • leur participation avec les instances de la politique de la ville et leur poids sur les décisions politiques

Selon les communes et les territoires concernés, la jauge d’efficacité varie, les visions diffèrent.

Conseil citoyen, conseil de vie locale … mais quelle différence ?

A Orléans les conseils de vie locale sont les conseils consultatifs de quartier (CCQ). En comparaison avec les conseils citoyens, les échelles d’action et de réflexion sont différents. D’une part en termes d’échelle d’action, les CCQ agissent sur l’ensemble du quartier et les conseils citoyens interviennent sur la zone bleue prioritaire. De plus, les CCQ ne sont pas dans les instances du contrat de ville. Ensuite, les conseils citoyens ont une nécessité d’autonomie contrairement aux CCQ qui sont plus proches des élus. D’autre part, en termes de réflexions, les problématiques sont différentes car les territoires sont différents.

Les conseils citoyens apportent une présence des habitants dans les instances du contrat de ville dans lequel auparavant ils n’avaient pas de place. C’est un changement majeur. Concernant les liens qu’ils entretiennent, dans chaque conseil citoyen, il y a présence d’au moins une personne d’un CCQ. Il n’y a pas réellement de rencontres pour le moment mais ils vont se développer. Il y a une volonté de créer des temps de démocratie participative dans les quartiers avec les CCQ. Actuellement, trois quartiers sont en réflexion sur les préoccupations de l’ANRU (Agence Nationale de Rénovation Urbaine).

Orléans, une agglomération en avance sur les conseils citoyens

La métropole d’Orléans est en avance sur le développement et la prise en considération des conseils citoyens. En effet, elle concentre de nombreux conseils citoyens inscrits dans les instances démocratiques. C’est très positif. Il y a un véritable travail effectué pour que les conseils trouvent leur place dans lesquels les habitants peuvent s’exprimer. En effet les citoyens sont intégrés dans toutes les étapes de construction et d’évaluation du contrat de ville. Il y a une réelle volonté politique.

Unis Cité a pris part à un moment de sensibilisation avec les autres conseils citoyens d’Orléans sur le rôle des conseils citoyens dans la politique de la ville. L’association a aussi participé à une journée de rencontre des conseils citoyens de la région à Blois. Ces temps étaient organisés par le pôle ressources Villes².

Pour en savoir plus, découvrez d’autres articles sur les conseils citoyens sur le blog Cré-sol :

Pas Sans Nous Centre

Villes au Carré, Centre de ressources en région Centre Val de Loire