Le Cré-sol a remporté l’appel à Projet “Économie circulaire” de 2015 proposé par l’ADEME et la Région Centre. Notre proposition a été de favoriser la création d’un réseau régional des ressourceries, recylceries et acteurs du réemploi.

indexLe Cré-sol a reçu plusieurs demandes de porteurs de projet de Ressourceries pour être épaulés. Il y a quelques années l’association 1 Terre Action (45), sur le recyclage de vélo, a suivi notre formation « De l’idée au projet solidaire ». En 2014, les porteurs de projet de la Ressourcerie la Charpentière (37) nous ont sollicités pour du conseil sur le financement participatif. Plus récemment les porteurs d’un projet de Ressourcerie à Chartres ont sollicité notre appui pour répondre au volet 2 de l’Appel à projet économie circulaire.
Nous avons fait l’hypothèse que d’autres Ressourceries pouvaient avoir des besoins d’accompagnement et avons pris le parti de les contacter pour vérifier auprès de celles-ci l’intérêt de créer un réseau d’échanges et de mutualisation.

La création d’un réseau de mutualisation et d’échanges pour les news’acteurs solidaires du Réemploi permet de renforcer les Ressourceries/Recycleries en place et de faciliter et accompagner l’émergence de nouveaux projets.

Depuis fin 2015, le Cré-sol a permis de favoriser l’interconnaissance entre les structures du réemploi en proposant plusieurs rencontres aux  Ressourceries/Recycleries identifiées sur le territoire régional et ainsi permettre de commencer à faire vivre ce réseau.

Au terme de plusieurs entretiens réalisés au dernier trimestre 2016 avec les acteurs de ces structures, Estelle Durand, Docteur en sociologie a également présenté un tour d’horizon des structures et de leurs démarches au sein d’un recueil compilant la diversité des parcours et des initiatives autour du réemploi en Région Centre-Val de Loire.

Cette première phase s’est concrétisée par le recrutement par Cré-sol de Cédric Marmuse à temps partiel en tant que chargé de projet sur une année (d’oct 2016 à oct 2017) pour poursuivre deux objectifs :

• Lancer une dynamique durable pour l’essaimage des acteurs solidaires du réemploi sur l’ensemble du territoire régional.
• Permettre la mise en réseau par la mutualisation et l’échange pour leur assurer une pérennité.

Le Cré-sol propose de mettre son expérience de l’animation de réseau et ses compétences en accompagnement de la coopération au service de ces news’acteurs du réemploi pour créer ce réseau d’échanges et de mutualisation.

Notre intervention repose sur une approche participative, une pédagogie coopérative et met en œuvre 3 étapes :

Préciser les besoins : mieux se connaître et initier le collectif
Notre premier objectif est de créer du lien, de la confiance et du partage entre les personnes et les structures. Pour cela nous utilisons une animation coopérative et participative en mettant l’accent sur l’inter-connaissance, la convivialité, les contributions individuelles et collectives et sur l’amorçage du travail à distance et l’apprentissage des outils collaboratifs. Il s’agit de faire s’exprimer les besoins puis de déterminer ceux qui sont partagés et ceux auxquels une réponse collective ou individuelle peut être apportée.

Tester la mutualisation : co-construire et mettre en œuvre des réponses aux besoins
Initier la démarche coopérative passe par l’émergence de projets portés collectivement. Cette seconde étape est celle du lancement de réalisations d’actions collectives concrètes. La mutualisation peut se faire à différents niveaux. A partir des besoins identifiés, un classement par ordre de convergence, d’importance, d’urgence, sera proposé afin de constituer une liste des tâches à réaliser collectivement.
Par exemple:
o Faire venir un formateur du réseau national des Ressourceries,
o Élaborer une plaquette de communication régionale,
o Organiser l’accueil des nouveaux porteurs de projet au sein des structures installées,
o Co-construire des outils de sensibilisation grand public.

Pérenniser le réseau et les actions de mutualisation : co-porter le pilotage du collectif, poursuivre et développer la mutualisation

Le Cré-sol se propose d’initier la coopération entre les news’acteurs  solidaires du réemploi sur le territoire. Cette mise en réseau pourrait certainement exister sans l’intervention du Cré-sol mais probablement à plus long terme et avec le risque que certains projets ne puissent aboutir faute d’accompagnement. Par expérience, nous avons pu observer que c’est lors de la phase d’émergence d’une dynamique de création que la coopération est la plus utile et intéressante pour les acteurs. En créant de la synergie dès leur lancement cela peut permettre d’atteindre plus rapidement une viabilité et un développement, mais aussi d’accélérer la création de nouveaux projets de réemploi.

??????????????????????????????????? UNE RESSOURCERIE / UNE RECYCLERIE  ? Qu’est-ce que c’est ????????????????????

logo ress

La Ressourcerie gère, sur un territoire donné, un centre de récupération, de valorisation, de redistribution de biens de consommation usagés et de prévention dans le domaine des déchets. Son activité s’inscrit idéalement dans les politiques de prévention et de gestion des déchets d’un territoire. Par ses activités, la sensibilisation et l’éducation à l’environnement sont au cœur de l’action d’une Ressourcerie.

Au quotidien, elle donne la priorité à la réduction, au réemploi/réutilisation et la réutilisation puis au recyclage des déchets en sensibilisant son public à l’acquisition de comportements respectueux de l’environnement.

La Ressourcerie met en œuvre des modes de collecte des déchets (encombrants et plus largement déchets issus de biens de consommation, et selon les projets, les DAE à potentiel de réemploi/réutilisation…) qui préservent leur état en vue de les valoriser prioritairement par réemploi/réutilisation / réutilisation puis recyclage.

Actrice de l’économie sociale et solidaire et du développement local, elle tisse de nombreux partenariats, crée des emplois locaux socialement utiles, privilégie le service à la population et est attentive à la qualification et à l’épanouissement de ses salariés.

Positionnée sur un schéma d’économie mixte, la Ressourcerie peut bénéficier de ressources publiques pour son rôle social, environnemental et son utilité publique et de ressources privées. Les activités d’achat-revente, de dépôt-vente sont exclues des activités de la Ressourcerie.

L’action de la Ressourcerie se situe au cœur de la problématique du développement durable des territoires, en ayant des impacts positifs sur la préservation des ressources naturelles, en visant l’équité sociale et en recherchant une efficience économique globale. Elle intègre de plus les dimensions d’éducation et de sensibilisation favorables au développement de comportements plus respectueux de la planète et des personnes.